Assurer un Jardin Vivrier, Construire un «Chez-Moi»

Projet : La création d’un éco-lieu ou éco-hameau est a priori gourmande en temps et en énergie. Cela dit, c’est pour moi une bonne solution pour harmoniser enfin ma philosophie de vie et mes actes, ainsi que pour me mettre en retrait d’un environnement politique et social qui me fait penser à un train fou fonçant droit dans un mur.

Par ailleurs, tout ce qui est petit est mignon. Je revisite donc l’idée d’un écolieu que je transforme en mini-écolieu, c’est-à-dire une vie en bonne intelligence avec quelques autres, dans un esprit de solidarité, de partage, de respect de l’intimité, d’enthousiasme.

Il m’importe beaucoup d’avoir un « chez-moi » avec jardin vivrier de 500m2 minimum. Je planterai sur ce terrain une maisonnette d’environ 50m2, dans un secteur le plus proche possible de la nature, avec forêts, eau, montagne, au choix ou tout à la fois.

Offre : Dans ma boîte à outils assez riche de femme quasi-quinquagénaire, j’ai été notamment maraîchère, je suis médiatrice, biographe et facilitatrice en intelligence collective. Je suis cérébrale et très volontiers manuelle. Je cherche la compagnie de personnes qui ont envie de vivre autrement, qui sont lucides mais non désespérées, confiantes, matures, porteuses d’énergie.
J’ai un apport financier, modeste mais correct.

Demande : Je recherche par exemple un coin de terre :
 chez des personnes seniors, à qui la vente d’une partie d’un terrain devenu trop grand donnerait joie et espoir de pouvoir continuer à vivre dans leur domicile et de pouvoir compter sur une présence attentive et bienveillante ;
 dans une ferme où des bras supplémentaires seraient volontiers accueillis ;
 dans un mini-écolieu existant ou en cours de formation.

Mes secteurs privilégiés sont les Alpes-de-Haute-Provence, le Haut-Var, les Bouches-du-Rhône, ou le Lot où je me situe déjà.

Revue Passerelle Éco n°79

La revue Passerelle Eco n°79 « Gouvernance partagée : 50 nuances de démocratie profonde » présente les démarches des habitats participatifs, des écolieux et des collectifs pour mettre en place des formes de gouvernance partagée. Avec également 220 annonces du réseau écovillage global, déposées sur ce site ou reçues par la poste.

Commandez cette revue ou abonnez-vous.